Le château et 
son histoire
1630 / L'âge de Granite

La première partie du château voit le jour en 1630 dans des conditions difficiles. Antoine de Grolée lance sa construction en utilisant les pierres d’un vieux château médiéval qu’il a fait détruire quelques années plus tôt dans le cadre des guerres de religion. Il est en procès avec une grande partie de sa belle-famille qui continue de lui disputer le titre de comte de Peyre, et il hérite d’une lourde dette financière.

 

Le saviez-vous ? Les Peyre sont une vieille famille qui existait déjà au Xème siècle, issue de la famille « de Petra ». « Petra » signifie « pierre » en latin et fut traduit en « Peyre » selon la tradition provençale. Leur fief du Gévaudan était en effet situé sur un pic rocheux ! 

1710 / L'âge d'Or

Il s’agit de la date à laquelle la deuxième partie du château fut construite. Cette construction est lui fruit de l’ambition de César, fils d’Antoine, qui décide de pousser davantage l’esprit de conquête qui avait mené Antoine en Gévaudan. Il renforce son pouvoir judiciaire et exécutif dans la baronnie, mais aussi au-delà en devenant lieutenant général des armées du roi pour le Languedoc. Il monte à Versailles et présente une de ses nièces à Louis XIV qui la choisira parmi ses favorites. Il s’agit de la Duchesse de Fontange. César est un ambitieux qui est craint et respecté, il donnera au château une allure moins défensive tout en respectant son passé, et s’efforcera de décorer l’intérieur en s’inspirant de l’Italie et de ce qu’il avait pu voir à Versailles. 

Le saviez-vous ? La bête du Gévaudan a été chassée dans les bois de la Baume par les louvetiers du roi Louis XV.

2020/ Un patrimoine vivant

L’histoire du château ne s’est pas arrêtée avec la mort de César ! Le château appartient aujourd’hui (et depuis 1850) à la famille de Las Cases. C’est elle qui en assure l’entretien, la conservation et l’animation, et participe ainsi activement au développement de la Lozère. C’est un château privé, vivant, habité toute l’année, c’est la raison pour laquelle les visites sont guidées et ne portent que sur une partie du château.

 

Le saviez-vous ? Emmanuel de Las Cases a accompagné Napoléon à Sainte Hélène et a rédigé le Mémorial de Sainte-Hélène. Une des pièces du château est donc consacrée aux souvenirs rapportés de ce voyage par Emmanuel.

  • Facebook
  • Instagram
  • TripAdvisor
  • YouTube
  • Facebook
  • Instagram
  • TripAdvisor
  • YouTube